Webdesign / UX-UI

Écoconception Web : quels bénéfices pour la planète et pour votre entreprise?

18 mai 2021

Les activités du numérique correspondent actuellement à environ 3,8 % des émissions mondiales à effet de serre, ce qui représente entre 2 et 3 fois les émissions de l’Hexagone. Dans ce contexte, l’écoconception Web, ou le « numérique responsable » peut changer la donne. On vous explique pourquoi.

Qu’est-ce que l’écoconception Web?

Qu’est-ce que l’écoconception Web ? Pic Digital

Savez-vous que le numérique a un impact sur notre consommation d’eau (environ 0,2 % de la consommation sur la planète), mais aussi sur l’énergie dite primaire (4,2 % de la consommation mondiale) qui s’avère utile à la fabrication de l’énergie finale, soit l’électricité ?

Le numérique consommerait en moyenne 5,5 % de l’électricité dans le monde, soit l’équivalent de la consommation annuelle de l’Inde.

L’écoconception est une démarche préventive et novatrice née dans les années 1990 qui vise à diminuer les impacts négatifs d’un produit, d’un service ou d’un bâtiment sur notre environnement dans l’intégralité de son cycle de vie (appelé ACV).

Dans le secteur du numérique plus précisément, on distingue 2 branches : 

  • L’écoconception logicielle : cette démarche vise à diminuer essentiellement la consommation énergétique des programmes informatiques durant leur phase d’utilisation.
  • L’écoconception matérielle : ici, on s’interroge sur le cycle de vie des appareils, notamment des smartphones et des serveurs informatiques. On se focalise également sur les matières premières qui participent à la gestion des déchets et au recyclage.

Mais il est difficile de séparer l’écoconception matérielle de l’écoconception logicielle. C’est pourquoi l’expression écoconception Web ou écoconception numérique apporte une vision plus globale.

D’ailleurs, l’écoconception des services numériques des grandes entreprises et des services publics demeure l’une des 24 mesures phares du « Livre Blanc Numérique et Environnement » publié par WWF France et présenté au gouvernement en 2018. 

5 axes de travail pour réduire son impact sur la planète 

Dans la pratique, l’écoconception va s’intéresser à 5 axes de travail pour réduire la puissance informatique, quel que soit le niveau : 

  • Une réflexion sur la fonctionnalité et l’utilisation : quelles sont les fonctionnalités non essentielles ? Comment quantifier les besoins avec précision ?
  • Comment améliorer le parcours utilisateur ainsi que l’ergonomie des sites Web ? : simplifier l’interface ? Proposer une saisie assistée pour l’autocomplétion, etc.
  • Déterminer une architecture technique adaptée : comment éviter les allers et retours avec les serveurs ? Favoriser la suppression des traitements inutiles comme les animations, etc.
  • Définir la technologie la plus adaptée : technologie AJAX pour éviter la mise à jour de toute une page ? Meilleur choix du matériel pour booster l’infrastructure matérielle ?
  • Optimiser l’aspect technique : fichiers et images compressées, cache du navigateur utilisé à 100 %.

Les avantages de l’écoconception Web pour votre activité

Passer à l’écoconception Web apporte des bénéfices évidents à l’environnement, mais il y a aussi d’autres avantages notoirement identifiables.

Réaliser des économies

Ecoconception web, les avantages pour la planète et pour votre entreprise, Pic Digital

La mise en place de la démarche  d’écoconception demande un certain temps ainsi que quelques efforts. Mais une fois que tout est bien paramétré, vous êtes assuré de faire des économies financières non négligeables à terme.

Il suffit de prendre l’exemple de LinkedIn qui utilise 10 fois moins de serveurs que n’importe quel autre grand réseau social et tout cela en changeant entièrement son code. En parallèle, toutes ses fonctionnalités n’ont jamais été remises en question pour autant.

Autre exemple, en décidant d’héberger votre site Web dans le Cloud, vos dépenses se voient changées. Les services sont effectivement facturés selon le nombre de CPU, de volume de stockage, de la RAM utilisée, etc.

Améliorer l’expérience utilisateur

Saviez-vous que le poids moyen d’une page Web a été multiplié par 3 entre 2010 et 2015 ? Et que ce coefficient est de 115 entre les années 90 et aujourd’hui ?

En effet, les pages se sont enrichies en vidéos, images et autres animations qui s’avèrent relativement gourmandes au niveau de la bande passante, et donc de la consommation électrique.

Avec l’écoconception, vous optimisez le temps de chargement des pages et de vos écrans (smartphone, tablette, ordinateur de bureau, TV), ce qui va considérablement booster l’expérience utilisateur.

De même, la simplicité et la sobriété sont de rigueur désormais.

Peut-être ne vous souvenez-vous pas lorsque Google détrôna le géant (d’alors) qu’était Yahoo avec toutes ses images ? Google proposa une simple barre de recherche sur un fond blanc et le succès fut fulgurant, car le chargement semblait quasi instantané.

Aujourd’hui, plus que jamais dans l’ère de l’écoconception, « less is more ».

Optimiser l’accessibilité des services

La question de l’accessibilité Web est, depuis quelques années, au cœur de la transformation numérique.

L’accessibilité s’apparente à la capacité d’une ressource numérique pouvant être utilisée par tous, facilement et sans limites, indépendamment des aptitudes physiques ou mentales de l’individu (handicap visuel, auditif, cognitif, troubles dys, etc.).

En proposant une interface épurée, intuitive et facile d’utilisation, l’écoconception et l’accessibilité numérique trouvent ici un point commun où l’ergonomie est mise en avant ainsi que la faible gourmandise en ressources.

Quelques pratiques faciles à mettre en place

Quels sont les applications de l’écoconception numérique ? Pic Digital

Voici une liste non exhaustive de pratiques à instaurer en entreprise dans le cadre de l’écoconception :

  • Supprimer les fonctionnalités non indispensables : on focalise sur l’essentiel dans une interface épurée.
  • Fluidifier le processus : en réduisant les étapes et interactions inutiles.
  • Préférer la saisie assistée, qui réduit le nombre de requêtes par 10.
  • Favoriser un design épuré et adapté.
  • Limiter le nombre de requêtes HTTP.
  • Stocker localement les données statiques.
  • Limiter l’utilisation de plug-in.
  • Remplacer les boutons officiels de partage des réseaux sociaux par des liens directs en HTML.

L’écoconception Web s’inscrit assurément dans une démarche positive, active, une démarche d’amélioration qui vise à réduire l’empreinte écologique des entreprises grâce à un usage raisonné et intelligent des appareils, logiciels et outils informatiques.

Une tendance durable qui ne peut être que vertueuse tant sur le plan économique et écologique, n’est-ce pas ?

Les grands acteurs de l’écoconception

Voici une liste des grands acteurs et partenaires institutionnels qui participent à la mise en place de l’écoconception Web.

GreenIT.fr : C’est un cabinet de conseil en numérique. Il intervient en Europe auprès des grandes entreprises privées et publiques.

Breek : Une agence Web qui se spécialise dans l’accompagnement des projets Web des entreprises.

AACC (association des agences-conseils en communication) : Syndicat professionnel créé en 1972 et qui regroupe 200 entreprises. L’AACC propose des outils de sensibilisation en matière de RSE et communication responsable.

Alliance Green IT (ou Agit)  : Association ayant pour mission la mise en place des TIC dans le développement durable.

Cigref : Réseau de grandes entreprises qui ont pour mission de promouvoir la culture numérique comme source d’innovation.

Syntec numérique : Organisation professionnelle des entreprises de services numériques, mais aussi des éditeurs de logiciels et sociétés de conseils en technologies.

Tech In France : Porte-parole de la profession qui travaille activement sur l’écoconception.

Vous souhaitez être accompagné-e dans votre projet de site e-commerce ?

L’agence web PIC DIGITAL vous conseille. Contactez PIC DIGITAL au 09 70 40 88 64 ou cliquez ici