Google Page Experience : l’expérience utilisateur au coeur du SEO, Pic Digital
SEO / référencement naturel, Webdesign / UX-UI, Webmarketing SEO / SEA

Google Page Experience : l’expérience utilisateur au coeur du SEO

25 mai 2021

Attendue en mai 2021 et ensuite repoussée en juin, la mise à jour Google Page Experience changera la donne en termes de critères de classement des sites web par Google. Ce nouvel algorithme met notamment l’expérience utilisateur au coeur du référencement. Mais de quoi s’agit-il concrètement ?

L’expérience utilisateur de plus en plus déterminante pour le SEO, Pic Digital

L’expérience utilisateur de plus en plus déterminante pour le SEO

Appelée en anglais UX (User eXperience), l’expérience utilisateur fait référence à la perception et au ressenti des internautes vis-à-vis de l’ergonomie, de la navigation et du contenu d’un site web ou d’une application. Concernant le référencement naturel sur Google, ce critère est devenu tellement important ces dernières années qu’un nouveau concept est apparu aux côtés du SEO (Search Engine Optimization), c’est celui du SXO (Search eXperience Optimization).

Qu’est-ce que Google Page Experience ?

Google Page Expérience est un algorithme mis en place par Google qui lui permet de sonder l’expérience utilisateur des internautes sur les différents sites existants. Cet algorithme aide Google à comprendre la façon de naviguer des internautes et notamment à révéler des « défauts » qui viendraient entraver l’expérience utilisateur. Google Page Experience se base sur des « signaux » pour déterminer la qualité de l’expérience utilisateur offerte par votre site. Plus elle sera qualitative et plus vous serez bien placé sur les pages des résultats de recherche de Google.

Les trois « signaux » de Google Page Experience

Comme déjà évoqué, Google Page Experience s’appuie sur trois critères de performance appelés aussi signaux. Les voilà :

LCP – Largest Contentful Paint 

Cet indicateur fait référence au « loading » ou temps de chargement. Il mesure notamment le temps de chargement du plus grand élément présent sur une page web et donc, plus globalement, les performances de chargement de la page elle-même. Le temps de chargement préconisé par Google est de maximum 2,5 secondes. 

FID – First Input Delay 

Cet indicateur concerne la notion d’interactivité. Le FID mesure le temps de réaction d’une page suite à une interaction d’un internaute (click sur un lien ou un bouton, etc..). Pour être bon, ce temps de réaction ne doit pas dépasser les 100 ms. Il est évident que Google favorisera un site très rapide du point de vue des interactions.

CLS – Cumulative Layout Shift 

Ce critère se base sur le concept de « visual stability », c’est à dire que cet indicateur calcule la fréquence des changements inattendus de mise en page lors de la navigation. Par exemple : lorsqu’on lit le contenu d’une page et que celle-ci bouge à cause de la présence de publicités, d’images ou vidéos. Pour ce critère, votre score sera bon s’il est inférieur à 0,1.

Qu’est-ce que ça change concrètement pour votre site internet?

Qu’est-ce que Google Page Experience ? Pic Digital

Même après le déploiement de Page Expérience, les critères E-A-T ( Expertise – Authority – Trust ) restent d’actualité. Google va toujours favoriser un site web qui met en avant des contenus uniques, fiables et « expert ».  Avec l’arrivée de Google Page Experience il faut rajouter à cela une optimisation de votre site suivant les trois signaux qu’on vient de voir.

Selon les informations données par Google, la mise à jour Page Experience va d’abord avoir un impact sur le classement des pages web en version mobile. 

Si vous avez un site internet, il faudra donc se concentrer en priorité sur l’expérience utilisateur mobile. 

Les points clés à garder en tête pour que votre site soit performant du point de vue du référencement sont :

  • Diminuer le temps de chargement de votre page : c’est un facteur de performance indéniable.
  • Être « mobile friendly » n’est plus une option : votre site doit impérativement être adapté à tous les écrans. 
  • L’accessibilité : c’est une partie intégrante de l’UX : un site internet doit être inclusif et donc prendre en compte les éventuels handicaps d’un utilisateur (visuel, auditif, …)
  • Eviter les intrusions et les interruptions de la navigation : en clair, évitez la profusion de pop-up et publicités 

Vous souhaitez être accompagné-e dans votre projet de site e-commerce ?

L’agence web PIC DIGITAL vous conseille. Contactez PIC DIGITAL au 09 70 40 88 64 ou cliquez ici